Revue de presse du 5 février 2021

Quelle mémoire du printemps arabe ?

 Orient XXI | Voir l’article original de Lina Attalah

10 ans …

10 ans que des soulèvements populaires – plus tard désignés par la douce appellation du « printemps arabe » –  ont secoué Tunis, Le Caire, Tripoli et agité toute la région, du Maroc à Oman, de la Syrie à l’Irak.

10 ans que ces peuples  qui  voulaient le changement, ont souvent hérité le pire.

L’Orient XXI nous offre une série d’articles visant à décrypter les différents printemps arabes et leurs suites.

Le Caire, place Tahrir, 29 janvier 2011
Source : Hossam El-Amalawy/Flickr

Israéliens, colons, Palestiniens, pas tous égaux devant la vaccination

Le Monde (Proche Orient) | Voir l’article original de Jean-Pierre Filiu

Israël est aujourd’hui le pays le plus avancé en termes de vaccination contre le coronavirus : le 29 janvier, 32 % des Israéliens avaient déjà reçu leur première dose et 18 % la seconde. Cependant, la vaccination de la population palestinienne fait toujours débat … En effet, le gouvernement israélien a jusqu’à présent exclu les palestiniens de Cisjordanie de sa campagne  de vaccination, y compris les 140 000 Palestiniens qui viennent quotidiennement pour travailler sur son territoire. Cette décision a été qualifiée de contre-productive par le roi Abdallah II de Jordanie: « Si vous regardez la connexité des Palestiniens et des Israéliens, vous ne pouvez pas vacciner une partie de votre société, et pas l’autre, et penser que vous serez en sécurité. »

Source : Ronen Zvulun et Reuters

Notons tout de même que la Quatrième Convention de Genève, prescrit que « la puissance occupante a le devoir d’assurer et de maintenir, avec le concours des autorités nationales et locales, les établissements et les services médicaux et hospitaliers, notamment en adoptant et en appliquant les mesures prophylactiques et préventives nécessaires pour combattre la propagation des maladies contagieuses et des épidémies »…

Le programme Covax à la rescousse de la Tunisie et de la Palestine

Middle East Eye | Voir l’article original de MEE and agencies

À l’heure où le monde entier ne parle plus que de vaccins, deux nations ont recours au programme Covax pour avoir accès à la précieuse substance : la Tunisie et la Palestine.

Ce programme, co-dirigé par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS,  a pour objectif d’accélérer la mise au point, la fabrication de vaccins contre la COVID-19 mais aussi d’en assurer un accès juste et équitable, à l’échelle mondiale. Selon les prévisions, la Tunisie devrait recevoir 37.000 doses du vaccin Pfizer & BioNTech et les Palestiniens 93.600.

Pourquoi les Tunisiens manifestent-ils ?

Middle East Eye | Voir l’orignal de Sulaiman Lkaderi

Les manifestations contre le chômage et la dégradation des conditions de vie se poursuivent en Tunisie. MEE a discuté avec l’activiste Mariem Masmoudi de leur signification alors même que le pays célèbre les dix ans de sa révolution.

Les despotes arabes d’antan

Middle East Eye | Voir l’article original de Mohamed Hassan et de Aaya Al-Shamahi

Middle East Eye vous propose de revenir en un peu plus de 12 minutes sur l’arrivée au pouvoir et la chute de ceux qu’on appelle « les 6 despotes ou dictateurs arabes » : Ben Ali, Mubarak, Kadhafi, Saleh, El-Bechir et Bouteflika. Rapide et instructif !

Littérature

Et la philosophie alors ?

Orient XXI | Voir l’article original de  Nadia Agsous

Doit-on associer islam et philosophie ? C’est la problématique à laquelle tente de répondre le sociologue de l’UCLouvain, Lahouari Addi, dans son ouvrage La crise du discours religieux musulman. Le nécessaire passage de Platon à Kant.

Source : couverture du livre La crise du discours religieux musulman. Le nécessaire passage de Platon à Kant, de Lahouari Addi

Selon lui, la « crise de l’islam » est une crise de la culture musulmane, qui a exclu la philosophie de son champ d’étude dès le 12e siècle, enfermant ainsi le croyant dans ce qu’il nomme un « sacré livresque »… Une interview à découvrir sans plus attendre !

“Confidences saoudiennes” ou itinéraire d’une Française expatriée

Orient XXI | Voir l’article original de Laurent Bonnefoy

Une fenêtre ouverte sur la société saoudienne, c’est ce que nous offre Laetitia Klotz en relatant sa condition « d’expatriée » occidentale, avec deux jeunes enfants, un mari employé dans l’industrie pétrolière.

Source: Intime Arabie. Confidences saoudiennes, de Laetitia Klotz

En tentant de dépasser les préjugés et les faux semblants, le livre Intime Arabie. Confidences saoudiennes part à la rencontre des Saoudiennes et révéle l’intérieur la vie des femmes, l’étonnante diversité des situations, des vies et des rêves de chacune, mais aussi les blocages induits par une société où hommes et femmes sont contraints d’exister comme deux communautés séparées.

Moustapha Ibrahim, poète mélancolique de la Révolution égyptienne

Orient XXI | Voir l’article original de Dalia Chams

Considéré comme l’un des principaux chantres de la révolution du 25 janvier 2011, Moustapha Ibrahim mêle dans ses vers douleur et exaltation. Avec El-Zaman (éditions El-Karma, 2020, Le Caire), il vient de remporter le prix du meilleur [Lire la suite…]

Un seul ciel

De Liana Badr, Éditions L’Harmattan

“Ecrites pendant ou juste après la seconde intifada, ces nouvelles abordent sous l angle de la vie quotidienne le sort de la population palestinienne prisonnière de la guerre. Dans un monde confiné, où le moindre trajet est une gageure, l irruption de la nature qui ouvre sur un ailleurs devenu interdit permet au lecteur de saisir par contraste la violence de l occupation. Ce recueil met en scène des personnages ordinaires de la société palestinienne qui tentent de survivre dans une situation de confrontation qui les dépasse et les accable.” cultura.com

Info Express

Les chansons du printemps arabe

Middle East Eye | Voir l’article original de Gofran Sawalha

On a tous vu les images de ces manifestions dans les journaux, sur internet, etc … mais ce que l’on sait moins, c’est que le printemps arabe a été rythmé par des chants et des musiques. Tels des bandes originales des revendications populaires, ces chansons exprimaient la colère, la frustration mais surtout l’espoir !

Une série inspirée des combattantes kurdes en Syrie produite par Hillary Clinton

Middle East Eye | Voir l’article original de Alex MacDonald

À la surprise générale, l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et sa fille ont annoncé la production prochaine d’une série sur les YPJ. Pour rappel, l’YPJ (Unités de protection de la femme ou Unités de défense de la femme) est une organisation militaire kurde composée exclusivement de femmes. Ces combattantes ont été propulsées sur le devant de la scène grâce à leurs interventions durant la guerre civile syrienne ainsi qu’au cours des combats contre Daech.

© Middle East Eye

La série sera une adaptation du livre The Daughters of Kobani: A Story of Rebellion, Courage, and Justice de Gayle Tzemach, qui s’appuie sur des centaines d’heures d’entretiens avec ces femmes.

Comment est née la Libye ?

Orient XXI | Voir l’article original de Nawel El-ghiati, Chloé Lala-Guyard

Au lendemain de la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la fragmentation de la Libye refait surface, exhumant une histoire politique mouvementée. Depuis la fin de l’empire ottoman, l’histoire du pays a oscillé entre occupations coloniales, révolutions et guerres civiles, sur fond de rivalités tribales et conflits de répartition des ressources et du pouvoir.

Crise libyenne : La liste des candidats à la présidence de transition dévoilée

El Watan | Voir l’article original de Mourad Sellami

Cinq jours décisifs à Genève, à partir d’aujourd’hui, pour choisir le trio du nouveau Conseil présidentiel libyen et le chef du gouvernement. Choix toutefois difficile avec la multiplication des candidatures et l’opposition des intérêts. Grande interrogation concernant la facilité de passation des pouvoirs.

Le courage des militants LGBT dans le monde arabe

Le Monde | Voir l’article original de Jean-pierre Filiu

L’affirmation de l’identité LGBT, sans précédent depuis dix ans dans le monde arabe, continue de se heurter à la répression politique et au conservatisme social. Dans cet article de quotidien Le Monde, Jean Pierre Filiu aborde une décennie de militantisme LGBT s’affirmer à travers des soulèvements populaires du monde arabe.

Humour

Le dessin de Karim

© Le Soir d’Algérie

…des vagues de vaccinations massives pour des lendemains incertains…

Lien Permanent pour cet article : https://www.ccapl.be/revue-de-presse-du-5-fevrier-2021/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.