Revue de presse du 15 janvier 2021

Mossoul, ravagée par l’État islamique, abandonnée par Bagdad

Orient XXI | Voir l’article original de Sylvain Mercadier

La capitale de la province de Ninive a été libérée en juillet 2017 du joug de l’organisation de l’État islamique. Depuis, de la vieille ville sinistrée par la guerre aux cafés culturels de Mossoul-Est, les habitants réapprennent à vivre, malgré l’indifférence des autorités de Bagdad. Lire la suite

Mossoul, statue en hommage à ceux qui ont risqué leur vie pour déblayer les tonnes de gravats de la ville après la libération
© Sylvain Mercadier

Les critiques d’Israël étouffées par la loi du silence

Orient XXI | Voir l’original de Jean Stern

D’aucuns crient à une atteinte à la liberté d’expression. D’autres invoquent une protection contre la grande faute du révisionnisme. La question d’Israël et en particulier la critique à l’encontre du jeune état est sensible. En France, il s’agit même d’une “mission dangereuse” note Jean Stern qui a souhaité mener une enquête sur les relations entre Israël et la France en s’adressant à environ 200 personnes entre février et novembre 2020. Voici son compte rendu.

France-Israël. Lobby or not lobby?

Orient XXI | Voir l’article original de Jean Stern

Auteur d’une enquête audacieuse sur les relations entre la France et Israël, Jean Stern se demande si Israël n’est pas en train de “gagner la bataille de l’influence en France”. Cette vaste question fait l’objet d’une série d’article publiés sur Orient XXI. Soyez au rendez-vous !

Divorce prononcé entre la Palestine et les pays du monde arabe ?

Orient XXI | Voir l’article original de Hani AL-Masri

Au cours de l’année écoulée, nous avons assisté à une détérioration du soutien des pays arabes envers la Palestine. Cette situation s’est matérialisée au travers de la normalisation des relations diplomatiques entre l’état hébreux et certains de ces pays arabes.

Quelles sont les causes de ce phénomène ? Serait-ce dû à l’absence d’un projet arabe unificateur ? Serait-ce au nom d’intérêts individuels ?

Beyrouth: la reconstruction

Orient XXI | Voir l’article original de Jad Tabet

L’explosion du port de Beyrouth, c’est plus de 180 morts, 6 500 blessés, 50 000 logements endommagés, … Retour sur le bilan à tirer de l’une des pires catastrophes qu’ait connues le Liban depuis la fin de la guerre civile en 1991 et de la guerre de 2006 avec Israël.

Source : Syndicat des architectes de Beyrouth

Maroc et Israël, l’opinion publique en jeu

Orient XXI | Voir l’article original de Hicham Mansouri

Sion Assidon, défenseur de la cause palestinienne et – entre autres – membre fondateur du mouvement Boycott désinvestissement sanctions (BDS), revient sur la décision du Maroc de normaliser les relations avec Israël.

Déclarations officielles, raisons officieuses, opinion de la population, retour sur l’annonce choc de cette fin d’année 2020

La Lettre des 60 refuzeniks

Europalestine | Voir l’article original

Le site Euro Palestine rapporte le refus de 60 jeunes israéliens de faire leur service militaire, pourtant obligatoire dans le pays. Surnommé ‘refuzeniks’, ces jeunes précisent qu’il n’est pas question pour eux de servir un régime « d’apartheid ». Cette prise de position conduit quasiment toujours à la prison militaire. Par exemple, le jeune Hallel Rabin a été récemment relâché après 56 jours de prison militaire. La « Lettre des 60 » est la première du genre à aller au-delà de la dénonciation de l’occupation des territoires palestiniens (de Gaza et de Cisjordanie) conquis en 1967, et à se référer à l’expulsion massive des Palestiniens en 1948.

Shahar Peretz, lors d’une manifestation contre le plan d’annexion de Trump-Netanyahou

Littérature

État des lieux dans le monde arabe à l’aube de la nouvelle décennie

Le Monde | Voi l’article original de Marc Semo

« Le Moyen-Orient et le monde ; l’état du monde 2021 » est un ouvrage collectif dirigé par Dominique Vidal (journaliste et essayiste français) et Bertrand Badie (spécialiste des relations internationales et professeur émérite à Sciences Po Paris).

L’ouvrage mêle histoire et choc des mémoires, en analysant tant les moments de basculement que les nouveaux enjeux. Pour ce faire, les auteurs ont pu compter sur les contributions de bon nombre des meilleurs spécialistes de cette région comme Henry Laurens, Hamit Bozarslan, Jean-Paul Chagnollaud, Agnès Levallois, Bernard Hourcade, Ahmet Insel, Myriam Benraad,…

À vos librairies !

INFO EXPRESS

“Vital”, l’art comme vecteur d’union

Liberté Algérie | Voir l’article original de R.C.

2020 a été une année particulièrement émouvante et éprouvante. Pour des millions de personnes confinées, lutter contre l’ennui est également devenu un impératif au quotidien. Redoublant de créativités, les internautes ont abreuvé la toile de vidéos impressionnantes. Cet esprit d’initiative est totalement au goût de la société de production audiovisuelle « Alpha Tango » qui, en ce début 2021, lance le projet de création collective « Vital » avec pour but de « positionner l’art comme vecteur majeur de cette ‘unité vitale’, comme ‘nécessité intérieure’ dont ‘artistes et spectateurs sont détenteurs’ ». Le projet est ouvert à tout le monde. Découvrez plus de détails ici.

Yennayer, vous connaissez ?

Middle East Eye | Voir l’article original de Ouissal Harize

Avez-vous déjà entendu parler de « Yennayer » ? Si non, nous vous présentons aujourd’hui le Nouvel An Amazigh !

Source : Ryad Kramdi/AFP

Pour rappel, les Amazighs sont des berbères, autochtones d’Afrique du Nord ; ces populations d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, de Libye mais aussi d’Egypte (sans compter la diaspora !) vivaient traditionnellement au rythme d’un calendrier agraire. Ce dernier est calqué sur le calendrier dit « Julien » dans lequel l’année commence plusieurs jours après le jour de l’an du calendrier grégorien, en usage chez nous.

Début des festivités en ce 12 janvier dernier ! Venez découvrir cette tradition, sa signification, ses évènements !

Pour ceux qui désirent découvrir les tables de fêtes dressées à l’occasion de Yennayer, voici quelques images alléchantes visibles sur les réseaux sociaux :

Polémique autour d’un pharaon égyptien au Nouvel An kabyle

Le Monde avec AFP | Voir l’article original

L’inauguration d’une statue à l’effigie de Sheshonq Ier, à qui l’on prête des origines berbères, a semé la discorde sur les réseaux sociaux. Comme nous vous l’indiquons plus haut, les célébrations du Nouvel An de l’année berbère 2971 (Yennayer) débutaient le mardi 12 janvier. À cette occasion, le public a pu découvrir une sculpture haute de plus de quatre mètres du pharaon Sheshonq Ier (« Chachnaq », en langue tamazight). Mais voilà, l’origine berbère de ce personnage ne fait pas l’unanimité. Pour l’historien Fouad Soufi, ce personnage est en réalité « totalement égyptianisé et tourné vers la Palestine ». Le journaliste Djamel Alilat estime également qu’il s’agit d’une « trop grande et singulière légèreté face à l’histoire ». Cette année, la question qui fait débat sur les réseaux sociaux, prend le pas sur les festivités officielles, peu nombreuses en raison de la crise sanitaire.

Humour

Dessin de Dilem dans Liberté (Algérie)

“L’incident du Capitol américain gagne tous les esprits”

Lien Permanent pour cet article : http://www.ccapl.be/revue-de-presse-du-15-janvier-2021/

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments