LA DÉPÊCHE DU CCAPL – 24 septembre 2021

Aujourd’hui, nous ouvrons notre dépêche sur une nouvelle complètement passée inaperçue dans nos médias belges : « OAS », un groupuscule d’ultradroite français était cette semaine devant la justice pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « apologie du terrorisme ». Ils prévoyaient des actions violentes dans le but de « casser du nègre et de l’arabe », notamment en attentant à la vie d’hommes politiques français (Voir l’article de Middle East Eye).

En tant qu’acteur culturel engagé dans la rencontre des individus originaires des pays arabes et européens, nous nous rendons compte que le vivre ensemble est un travail quotidien. Une relation qu’il ne faut cesser d’entretenir … Comment ? Par l’information et la sensibilisation ! C’est pourquoi, chaque semaine, nous vous proposons de découvrir les actualités du Moyen-Orient et du  Monde Arabe, régions du monde qui semblent encore obscures pour de trop nombreuses personnes !

Algérie: En Algérie, l’actualité est politique ! Premièrement, à cause des élections du 27 novembre prochain : ce scrutin à l’échelle des municipalités et des régions intervient dans un contexte de crises politique, économique, sociale et sanitaire mais aussi de conflits sociaux. À n’en pas douter, le taux de chômage élevé (15 %) et la corruption (voir l’article de Jean-Pierre Sereni)  seront au centre des débats ! L’opposition est, quant à elle, divisée entre boycott et participation … (Voir l’article de Rachid Mahmoudi)

Source : AFP & Ryad Kramdi

Deuxièmement, en raison des récentes déclarations du président français Emmanuel Macron. Le chef de la république est en effet revenu sur un fait particulier de la guerre d’Algérie, en demandant pardon aux harkis et en leur promettant réparation (Voir l’article de Middle East Eye). Le terme « harki » désigne un individu servant dans une des formations paramilitaires supplétives de l’armée française en Algérie : une « harka » (harka signifiant en arabe « mouvement » et ici « groupe mobile »). Par extension, le terme a été utiliser pour nommer les près de 200 000 combattants musulmans recrutés comme auxiliaires de l’armée française pendant le conflit qui opposa de 1954 à 1962.

Arabie saoudite : Mohamed Ben Salman dit « MBS », le prince héritier d’Arabie saoudite et son dirigeant de facto: on vous a souvent parlé de lui et de ses dérives autoritaires. L’affaire Khashoggi n’en était qu’un triste exemple parmi d’autres. On est dès lors en droit de se demander pourquoi il continue à avoir de fréquentes relations diplomatiques avec l’Occident… On vous explique pourquoi ce n’est pas si simple de faire abstraction de ce personnage clivant … (Voir l’article de Walid Charara)

Irak: L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, c’est une réalité sociétale rarement évoquée dans notre dépêche hebdomadaire. Nous avons malgré tout réussi à vous dénicher un article sur les conditions de vie et de déplacement de ces personnes au Moyen-Orient.  Selon un rapport de Human Rights Watch, des centaines de milliers d’Irakiens porteurs de handicaps seront privés de leur droit de vote aux prochaines élections, conséquence de « lois discriminatoires et de bureaux de vote inaccessibles ». Saviez-vous que l’Irak compte l’une des plus grandes populations de personnes porteuses de handicaps au monde et ce, en raison de décennies de guerre et de violence ?! Nous non !

Israël – Palestine : Avez-vous entendu parler de cette évasion rocambolesque de prisonniers palestiniens ?  Armés de petites cuillères et en consultant les plans de la prison sur internet, six détenus se sont fait la malle : un scénario digne de Prison Break ! (Voir l’article de Frédéric Métézeau)

Cette histoire qui peut prêter à sourire met cependant en lumière une réalité bien moins réjouissante : en Israël en 2021, on compte 4.650 prisonniers politiques palestiniens dont 520 en détention administrative. L’Orient XXI vous dresse le portrait de ces prisonniers politiques (Voir l’article de Nora Togni).

Source : illustration d’Hélène Aldeguer

Liban : Nième épisode dans la saga énergétique libanaise ! La compagnie publique d’électricité EDL a déclaré qu’elle risquait une panne totale dans tout le pays d’ici la fin septembre. Et ce, alors que ses réserves de mazout diminuent… La société peut désormais générer moins de 500 mégawatts à partir du mazout qu’elle a obtenu grâce à un accord avec l’Irak.

Maroc : Comme nous l’avons déjà évoqué, les dernières élections marocaines ont été le témoin de la défaite du parti islamiste « Parti de la justice et du développement ». Selon l’Orient XXI, cette déroute signe la condamnation de sa politique de compromission avec le Palais, notamment de son aval de la normalisation avec Israël (Voir l’article d’Aboubakr Jamai).

Qatar : Le foot comme révélateur des inégalités de financement des infrastructures au Moyen-Orient, en Afrique et dans le Monde Arabe ? Oui c’est possible ! À deux semaines du coup d’envoi des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe du monde de football, la question de la domiciliation des matchs est au centre des préoccupations de plusieurs pays … L’Afrique du Nord, notamment,  manquerait cruellement de stades homologués pour ce type de rencontres mais surtout d’entretien et de gestion ! (Voir l’article de Nazim Bessol)

Tout ça, à l’heure où l’on parle encore de boycott …

Afghanistan: Pour finir sur une note plus positive et culturelle, Middle East Eye propose de nous présenter de personnages historiques originaires d’Afghanistan qui ont façonné l’histoire du Moyen-Orient (Voir l’article de Nadda Osman).

Source : illustration de Mohamad Elaasar & de MEE

L’occasion de vous rappeler notre première conférence – débat de la saison ! 

« AFGHANISTAN, ET SI ON FAISAIT LE POINT ? »

Aura lieu vendredi 1er Octobre 2021

À 20h00 (pour des raisons d’organisation, nous vous demandons d’être présents avant 19h30)

Dans les locaux de La Cité Miroir (Pl. Xavier-Neujean 22, 4000 Liège)

Ils sont partout dans les médias depuis quelques semaines ; « ils », ce sont les Talibans. Le triste retour au pouvoir de ce groupe de fondamentalistes islamistes armés a tristement projeté l’Afghanistan sur le devant de la scène. La situation comme l’histoire meurtrie de ce pays ne sont pas simples ! C’est pourquoi nous vous proposons de venir faire le point avec Firouzeh Nahavandi, sociologue, professeure à l’ULB et spécialiste de l’Iran et l’Afghanistan.

Envie d’être des nôtres ? Réservation via les adresses secretariat@ccapl.be et  touria.salhi@cripel.be, ou via le formulaire https://forms.gle/XGVf8up5AM7sKTpc8

Lien Permanent pour cet article : http://www.ccapl.be/la-depeche-du-ccapl-24-septembre-2021/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.